︎



Ohquao, illustrateur passionné



On a rencontré Simon à Saigon, pour parler de sa marque de papeterie Ohquao. Nous aussi on a prononcé Ohquao, mais non, ça se dit « Oh wahou ! ». C’est léger, coloré et inspirant !

 


Entretien avec Simon

 31.07.2019




Fan d’illustrations et de papeteries

“Je suis Simon, vietnamien vivant à Saigon, passé par Londres pendant quelques années.
Je suis un grand fan d’illustrations et de papeterie : ça nous a suffit, ma femme et moi, pour lancer Ohquao.”



Simon - photo ©Presque



Cartes et carnets pop art : méconnus au Vietnam

“Ohquao est une marque de papeterie, pour le moment composée de cartes postales, de carnets et d’autocollants. Quand j’ai commencé en décembre 2017, il n’y avait aucune offre de ce type sur le marché. Les cartes postales n’étaient pas très bien comprises, car personne n’avait l’habitude d’en envoyer au Vietnam. 

Ma première carte a été celle du café, inspiré du verre aux pois colorés. Ici, le café coule directement au dessus du verre. Tous les cafés étaient servis dans ce fameux verre entre les années 1980 et les années 2000. Tout le monde le connaît, et la majorité des gens le trouvent ringards aujourd’hui. Mais il fait partie de notre histoire, de notre culture !

Verre “standard” du Vietnam fin 20e siècle - photo ©Ohquao


Depuis, je continue de créer dans un univers coloré et joyeux. Même la carte avec les différents types de bières paraît légère et inoffensive. Ca me permet d’éviter la censure ! Avec ce style, je cherche à habituer les vietnamiens à un style différent, qui est le pop art.”


Illustration de bières Saïgonaises, légères et colorées pour éviter la censure - photo ©Ohquao



Carte Ca Phe - photos ©Ohquao


Vernis et embossages contre la contrefaçon

“Je travaille sur l’illustration, mais aussi sur l’impression : j’inclus différentes techniques qui donnent un effet travaillé comme l’embossage ou le vernis sélectif. Ca vous paraît peut être anodin en France, mais au Vietnam, les imprimeurs ne savaient pas réaliser ça avec leurs machines. J’ai dû aller dans les imprimeries pour aider les imprimeurs à monter en compétences sur leurs propres machines, dont ils n’utilisaient que 20% des capacités !

Ce type de technique permet aussi de limiter la contrefaçon, malheureusement très présente ici. La propriété intellectuelle n’existe pas vraiment. ”


Carte Ca Phe, déclinée en impression dorée - photos ©Ohquao




Soutenir la créativité locale

“Je travaille maintenant à étoffer mes collections. Et j’aimerais rapidement faire travailler des illustrateurs Vietnamiens, pour les soutenir et leur offrir un moyen d’expression valorisant. Ils sont créatifs, doués et de plus en plus nombreux ! ”



Carnet, couverture représentant les grilles typiques de Saigon en vernis sélectif - photos ©Ohquao



Autocollants et cartes, directement inspirés de la jeunesse Saigonaise, entre tradition et modernité - photos ©Ohquao


Instagram Ohquao : @ohquao
Facebook d’Ohquao : ici


︎


Tous les entretiens avec les personalités rencontrées :

Mark
2018 ©presque ︎  ︎  ︎ Mentions légales︎Paris