︎

         
25.06.2018

wowy



Rappeur, Artiste, Acteur




Figure phare du hip-hop vietnamien underground



Comment dénoncer pour faire avancer les choses,
dans un pays bridé par la censure ?



Wowy, né à Saigon il y a 29 ans, est lucide sur le système dans lequel le Vietnam évolue. Il comprend le paradoxe vietnamien, qui permet de diffuser “I am in love with the coco” de O.T. Genasis sur les chaînes télé du gouvernement, et en même temps censurer les artistes vietnamiens pour un mot de trop, que ce soit sur la société, la politique, la drogue ou le sexe.
Il y a quelques années encore, le skate, bmx ou la danse hip hop étaient interdits dans les rues. Aujourd’hui, la police laisse les danseurs faire, sous certaines conditions. Les événements publics doivent encore tous passer par le gouvernement avant d’avoir lieu, pour valider chaque idée émise et diffusée.

Alors les artistes vietnamiens s’expriment sur des plateformes comme Youtube ou Soundcloud, plus libres mais pas complètement. Wowy et ses anciens compères du South Ganz Entertainment ont été fichés suite à la diffusion du titre “Làm Viec Nuoc” (cf plus bas).


« Le hip-hop est freiné. Je ne sais plus comment continuer le rap engagé sans liberté d’expression. »



Il serait plus facile de parler d’amour, d’eau fraîche et d’une vie bien rangée, pour que l’argent suive et que la censure ne soit plus un problème. Mais Wowy sait que ça ne lui ressemble pas. Pour lui, le rap n’est pas un outil pour devenir riche et célèbre, mais bien un outil pour exprimer sa vérité sans détours. Rapper, c’est être soi-même, pour dénoncer et essayer de faire évoluer les mentalités. Wowy est un artiste complet et utilise d’autres outils pour alerter.

Dernièrement, il a travaillé avec l’artiste Tuan Andrew Nguyen, sur un projet voué à sensibiliser les vietnamiens à la préservation de leur éco-système. S’ils ne changent pas leurs habitudes, alors l’extinction des espèces sera dramatique. Qui veut y voit un parallèle subtil avec la société vietnamienne actuelle, dans laquelle une majorité de personnes gaspille, abuse des matières premières et plastiques, et se concentre sur une culture occidentale avec ses personnalités américaines. Comment la culture et l’environnement vietnamiens peuvent-ils survivre ?


« Je voudrais que les vietnamiens se rendent compte de leur richesse culturelle et environnementale, qu’ils se réveillent avant que tout ne disparaisse. »



Pour Wowy, il est temps de se réveiller, de se rendre compte de sa propre richesse, qu’elle soit culturelle ou environnementale, pour rééquilibrer son quotidien et aller de l’avant différemment, plus intelligemment. Il est temps de prendre soin de ses racines, de la culture vietnamienne et de la faire évoluer.














Where I live”Wowy + Karik / 2010.


Première vidéo ayant contribué au succès de Wowy. Réalisé avec le rappeur Karik. 6 heures de tournage en live, pour témoigner de leur quartier, de leur façon d’y survivre.




Làm Viec Nuoc” South Ganz Entertainment / 2014

“Làm Viec Nuoc”, South Ganz Entertainment, un crew just for fun en 2014. “Nuoc“ a deux significations : eau ou patrie. Les paroles de la chanson peuvent se lire de deux manières différentes : soit parler de l’eau, de l’alcool et des filles, soit parler de l’oppression du gouvernement envers le peuple. C’est cette dernière signification qu’a retenu le gourvernement. Puis, 2 rappeurs du crew sont allés vivre aux Etats-Unis, « ennemi du communisme». Il n’en a pas fallu plus pour que Wowy soit fiché au même titre qu’eux, considéré comme une personne dangereuse pour la patrie, remettant en cause le gouvernement actuel.




Do it” Peu importe ce que les gens disent / 2016




My Ailing Beliefs Can Cure Your Wretched Desire & Empty Forest  / 2017

Tuan Andrew Nguyen
Collaborations récurrentes avec Wowy.


Projet réalisé avec l’artiste Tuan Andrew Nguyen, visant à sensibiliser l’opinion publique sur l’environnement. Le Vietnam est un pays comptant une multitude d’espèce animales et végétales différentes, qui risquent de disparaître si les mentalités ne changent pas.



The rise of Vietnamese hip-hop” Vice / 2018
Produit début mai 2018, par Robin & Cako pour Vice


Vice a réuni les pionniers du hip hop vietnamien pour discuter du futur.
Comment avancer ensemble pour faire émerger la culture vietnamienne au sein du hip hop, relativement nouveau et toujours underground là-bas ?

Mark
2018 ©presque ︎  ︎  ︎  CGV CGU ︎Paris