︎

Jo Lam, et business rime avec sagesse



Sérénité, éthique, douceur… Jo Lam sait où elle va. La conscience tranquille, elle développe un projet basé sur les matières naturelles, dans une société où le plastique est roi. On a bu ses paroles, partageant ses valeurs jusqu’au bout des ongles.

entretien
avec Jo Lam

10.09.2018

︎english version




Commençons par le début, la présentation !  

Je m’appelle Jo Lam. Vous y verrez une petite ressemblance avec Jamlos, le nom de ma marque ! Avant de fonder celle-ci, je travaillais dans le domaine de la communication. J’ai voulu mettre mon énergie au service d’un changement positif et retourner à ma passion de jeunesse : la création. Alors j’ai fondé Jamlos en 2014.

« Jamlos, ce sont des sacs et accessoires du quotidien, en matières naturelles. C’est un projet complet, de la création de la matière, à la confection dans nos ateliers, jusqu’à la vente dans nos propres boutiques. »



Qu’est-ce que Jamlos ?

Jamlos, c’est une offre de sacs et d’accessoires du quotidien, faits exclusivement de matières naturelles. Le canvas 100% coton, sans ajout de polyester, est si difficile à trouver et pourtant si beau et si agréable au toucher ! J’ai voulu prendre le temps de me battre au quotidien pour remettre à l’honneur ces matières naturelles. On développe sans cesse de nouveaux matériaux, censés résoudre tel ou tel problème… or tout est déjà dans la nature.





Alors, j’ai décidé de tout intégrer à la marque : Jamlos c’est un projet complet, de la création de la matière, en passant par l’atelier de confection jusqu’aux boutiques en propre. Jamlos grandit à son rythme, proprement. Nous développons notre propre canvas, qui répond à nos normes de naturalité, mais aussi de durabilité. Il vieillit en s’utilisant, se patine et résiste à l’eau. Certes, il n’est pas 100% waterproof, mais pour une utilisation urbaine, cela suffit à garder l’intérieur au sec. Nous confectionnons les produits dans nos propres ateliers, et nous vendons dans nos boutiques. Aujourd’hui, il y a deux boutiques Jamlos : une à Saigon et une à Hanoi. De nombreuses autres villes sont prévues pour bientôt !

« Pour dessiner chaque sac, chaque collection, j’ai trois choses en tête : une forme simple, une fonctionnalité faite pour le bien-être du consommateur et une histoire à raconter.. »


Quelle est ta méthode pour dessiner les sacs ?

Pour dessiner chaque sac, chaque collection, j’ai trois choses en tête : une forme simple, une fonctionnalité faite pour le bien-être du consommateur et une histoire à raconter. Je m’inspire alors de la vie quotidienne : par exemple, le triangle vient de l’inspiration d’une part de pizza. Oui oui ! On essaye d’accompagner nos utilisateurs au quotidien, avec des histoires ludiques et colorées à raconter. J’aime ce défi de devoir dessiner un sac au design simple, mais en misant sur la fonctionnalité. Nous dessinons pour l’utilisateur avant tout, d’où notre slogan : « Minimal me, Maximal you. ».





Avant que l’on commence l’interview, tu as beaucoup parlé d’éducation, d’accompagnement. Pourquoi ?

La société vietnamienne a besoin de réapprendre certains concepts pour mieux vivre ! Comme dans beaucoup d’autres pays qui se développent aussi rapidement que le Vietnam. Il faut d’abord faire accepter le DURABLE, à l’opposé du JETABLE, omniprésent dans notre pays. Le durable c’est avant tout un sac que l’on garde longtemps. Alors oui, il faut comprendre que le canvas va vieillir et se transformer. Mais ce n’est pas pour autant qu’il est de mauvaise qualité ! Il évolue juste avec son utilisation. Et il se lave plutôt que d’être jeté !

« Je suis allée jusqu’à un design 1er degré : Dans la collection ECO-MATES, j’ai repris exactement la même forme qu’un sac en plastique ! »




En parlant de jetable, la deuxième chose pour laquelle nous nous battons, c’est de faire rentrer dans les mœurs qu’il existe des alternatives simples et désirables au plastique. J’ai d’ailleurs essayé de simplifier le message au maximum pour le diffuser, je suis allée jusqu’à un design 1er degré : Dans la collection ECO-MATES, j’ai repris exactement le même design qu’un sac en plastique ! Que ce soit pour sa boisson du matin ou pour transporter les courses, nos sacs en canvas ont la même forme que le plastique, pour montrer que l’on peut dire non au plastique, sans pour autant perdre en praticité.

« Le staff de la boutique est formé pour expliquer aux clients comment prendre soin de chaque produit. Je les vois plus comme des conseillers que des vendeurs. »


Et la dernière chose pour laquelle je parle d’accompagnement, c’est à propos de mes équipes en boutique. Il faut savoir qu’au Vietnam, les vendeurs en boutique vous suivent partout à partir du moment où vous rentrez dans le magasin, mais ne savent pas pour autant vous renseigner sur tous les produits.
Dans les boutiques Jamlos, j’aime voir mon staff comme des conseillers, plutôt que des vendeurs. Ils sont formés à vous laisser flâner, et vous aider quand vous faites signe pour vous expliquer comment sont fabriqués les sacs et comment en prendre soin pour l’utiliser le plus longtemps possible. Nous continuons à nous battre au quotidien pour faire bouger les choses, une personne à la fois !





« Je dois me former trois fois plus qu’un homme pour être traitée d’égal à égal lors de mes discussions et négociations.»


On ne peut pas s’empêcher de te poser la question : en tant que femme entrepreneure, comment cela se passe-t-il au Vietnam ?

Ce n’est pas tous les jours facile ! Mais je me sens mieux, plus indépendante. J’embauche 30 personnes. La clef en interne c’est de n’embaucher que des personnes de confiance, à la bienveillance irréprochable. En ce qui concerne les fournisseurs ou les prestataires, je me dois de tout savoir. Je dois me former trois fois plus qu’un homme pour être traitée d’égal à égal lors de mes discussions et négociations. Je dois sans cesse montrer que je sais de quoi je parle et que je sais ce que je veux dans cette société encore très patriarcale où en dehors du foyer, c’est l’homme qui décide. Mais avec de la patience et de l’accompagnement, j’ai bon espoir que la société vietnamienne se réveille !











︎


Tous les produits jamlos,
fraichement rapportés de saigon :
Mark
2018 ©presque ︎  ︎  ︎  CGV CGU ︎Paris