︎


29.06.2018 

last fire crew



Danseurs et mentors.




D’une maturité vive, les 15 membres du crew, emmenés par Zizu, sont soudés autour de l’amour du hip-hop et de ses valeurs.




Certains dansent depuis 10 ans, dans un pays où le hip-hop est encore considéré comme underground. Ils pratiquaient dans des parcs, mais se faisaient déloger par la police, trop fréquemment. Ils participaient à des battles, mais ont vu la mentalité changer et l’esprit d’équipe se ramollir. Alors ils ont pris les choses en mains.

Ils ont ouvert Last Fire Studio à Hanoï, en 2016 pour pratiquer, mais surtout pour transmettre.

Ils créent un planning de cours, diffusent leurs techniques et organisent des workshops. Ils invitent des danseurs internationaux (comme Alex the Cage de Belgique), pour apprendre. Toujours apprendre. Ils veulent donner à leurs élèves et à eux-mêmes l’inspiration nécessaire pour progresser et se dépasser.


Nous voulons donner à la culture hip-hop un maximum de visibilité au Vietnam et développer une communauté soudée et heureuse.”



Ils développent leurs propres shows en mettant en avant leurs élèves. Une façon de changer le regard que les parents portent sur le hip hop vers quelque chose de sérieux et discipliné. C’est aussi un moyen d’atteindre plus de monde et de rassembler autour d’événements.


“Le plus important est de redonner des valeurs et des points de repères à une génération tiraillée entre deux mondes.”



Ils se déplacent dans les lycées et les universités pour faire des initiations et parler de leurs valeurs. Ils sensibilisent les jeunes à la notion de confiance en soi et en les autres. Outil indispensable selon eux pour avancer et accepter d’être différent sans tomber dans l’individualisme. Ils donnent alors des point de repères vitaux à une génération si différente de leurs parents, tiraillée entre traditions communistes et modernité capitaliste, culture vietnamienne et occidentale...dans un pays qui s’ouvre depuis une vingtaine d’années seulement et qui connait une croissance impressionnante.

En parallèle, le crew continue de pratiquer, d’apprendre ensemble, en même temps que d’assurer leur travail pendant la journée. Avec un rêve commun, celui de participer à Juste Debout et d’aller jusqu’en France pour la finale.












Leur rapport à la mode est très important : s’habiller c’est choisir une tenue qui s’assure une confiance en soi. In power we trust : ne pas croire au pouvoir mais en nous-mêmes, un rappel pour trouver les ressources nécessaires pour être en mouvement permanent. Le crew s’est inspiré des billets de $100 “In God we trust” pour réaliser cette collection, vendue dans leur studio. 












Chacun leur tour, ils donnent 1 mois de leur temps pour l’association Spark Circus, venant en aide aux enfants défavorisés en Thailande.






Private show pour Presque, avec une caméra qui n’était pas prête pour autant de basses ! 










Depuis quelques temps, Last Fire crew se concentre sur la production de vidéos, pour accroitre leur visibilité et s'épanouir dans un autre type de création.



Mark
2018 ©presque ︎  ︎  ︎  CGV CGU ︎Paris