︎

presque tips

voyage urbain
au Vietnam


30.07.2018





Après un voyage d’un mois dans les deux plus grandes villes du Vietnam, Hanoi et Saigon (Ho Chi Minh ville), voici ce qu’on aurait aimé que l’on nous dise avant de préparer notre valise.






<S’habiller>

<en ville>
La seule règle de survie est de prévoir des poches. Peu importe le vêtement : l’idée est de pouvoir se balader sans sac et sans biens apparents dans des villes où les vols à l’arrachée en scooter sont courants, au risque que vous tombiez.

Autre règle de survie : l’anti-moustique ! A acheter sur place, il sera bien plus adapté aux moustiques locaux, bien moins cher et il sentira bon. Ils peuvent se trouver en pharmacie ou dans les petites supérettes type Vin mart.

︎


<Transport>

<en transit>
A titre indicatif : Hanoi ︎ Saigon = 1500 km.

Pour les vols internes, la compagnie Viet jet air est un bon choix pour le budget. Mais un moins bon choix pour les plannings serrés ! Les retards et annulations sont très fréquents.

Pour aller de l’aéroport à votre point de chute, privilégiez les taxis agrées (avec un tarif sur la portière et un compteur) ou mieux, commandez un Grab, l’équivalent d’Uber.

︎

<Transport>

<en ville>


Européens, nous sommes habitués à marcher dans les villes. Que ce soit à Saigon ou à Hanoi, c’est un peu compliqué. Il fait chaud, la circulation est dense et le trottoir – quand il existe – est partagé entre la street food, les gardes et les scooters. C’est vite épuisant, mais ça se fait pour de petites distances.

Les routes ne semblent pas organisées, mais elles le sont : les scooters roulent à droite et les voitures à gauche. Et le klaxon est roi.

Pour traverser une route en marchant : il suffit de garder un rythme stable, sans accélérer ou ralentir.  Scooters et voitures vous éviteront s’ils peuvent anticiper votre rythme. Vous pouvez aussi fermer les yeux et croiser les doigts.

︎

<Transport>

<en ville>

L’autre alternative, ce sont les taxis, très abordables.

Les compagnies Vinasun (à Saigon), Taxi group (à Hanoi) ou Mai Linh sont à privilégier. Ou tout autre taxi tant que le tarif est affiché sur la portière et qu’il y a un compteur dans la voiture.

Juste une chose, prévoyez de pouvoir montrer l’adresse écrite car inutile de dire que sinon on ne se comprend pas.

Le plus pratique et le moins cher : Grab, qui a englobé Uber.
Si vous êtes seuls : Grab Bike est plus rapide et moins cher que les autres options (et plus intense). Vous pouvez payer en cash ou directement via l’application.

︎


<Visiter>

<en ville>
Les restaurants, cafés ou boutiques n’ont pas toujours pignon sur rue. Ils s’installent dans des immeubles d’habitation, dans les étages et sont beaucoup moins visibles. Il est donc plus intéressant de faire quelques recherches avant de se rendre dans un quartier d’Hanoi ou Saigon - et de comprendre les adresses indiquées par Google.

Par exemple, l’adresse de l’atelier Hey Camel Céramiques :

116/19A Trần Quốc Toản Quan3, Phường 7, Quận 3, Hồ Chí Minh, Vietnam

Du plus grand au plus petit :

Hồ Chí Minh : la ville (aka Saigon pour les locaux)

Quận 3 : district 3

Phường 7 : quartier 7

116 Trần Quốc Toản : au numéro 116 de la rue Trần Quốc Toản

19A : l’atelier se trouve dans une allée qui part du numéro 116 de la rue, et se trouve au numéro 19A de cette allée.

A cela s’ajoutent parfois le numéro des étages.

︎





<Parler>



Certains jeunes parlent anglais. Certaines personnes un peu plus âgées parlent français.

Si jamais on vous donne le nom de quelqu’un à contacter, sachez que le nom de famille se met en premier et le prénom usuel en dernier.

︎

<Payer>




Comme dans beaucoup de pays, la plupart des transactions, voire la totalité, se font en cash. Et ça coûte cher de retirer sur place : les plafonds de retrait sur les automates sont plafonnés à 3 millions de Dong (soit environ 120 euros), les banques vietnamiennes se prennent une commission et votre banque européenne aussi. Il est donc préférable de venir avec des euros que vous changerez sur place. Ne changez que le strict minimum à l’aéroport, et faites le reste dans une bijouterie, leur commission est plus intéressante ! D’ailleurs, ils ne parlent pas de commissions, mais vous proposent un taux moins attractif que le cours.

Dans la plupart des boutiques, les prix ne sont pas affichés. A vous de négocier et de proposer le prix qu’il vous semblerait juste de payer.

(Si vous cherchez un article spécifique, cherchez la rue concernée ! Historiquement, les commerces se sont organisés par rue ou marché. Par exemple à Hanoï, il y a la rue des vendeurs de valises, la rue des vendeurs de selles de scooter, la rue des vendeurs de lunettes, la rue des vendeurs de papier bulle et cartons, la rue des vendeurs de luminaires...)

︎


<Manger>


C’est délicieux. Mais il faut bien choisir ! Pour tout ce qui est street food, le secret des locaux est d’aller là où il y a du monde.

Retrouvez les adresses que l’on a testées à Saigon ici.

︎













<Dormir>



Airbnb ou hôtel, à vous de choisir.

A Saigon : au niveau du quartier, vous pouvez privilégier le district 1, plus central, en sachant que le quartier appelé « backpacker area » est (beaucoup trop) généreux en musique EDM jusque 23h en semaine et 2h les week-ends... Le district 3 peut être une bonne option également, un peu plus calme.

A Hanoi : le vieux Hanoi est une option sans risque si vous n’y restez pas beaucoup de temps !

︎


SOS



En cas de vol de votre passeport à Saigon, vous pouvez aller au consulat français, vous y serez très bien reçus !

Juste deux tous petits conseils :
Si la police vous demande de l’argent pour valider votre plainte (si plainte il y a), il suffit de dire non, c’est bien sûr gratuit.
Au consulat français, demandez à quel guichet vous rendre pour refaire votre visa au bureau de l’immigration. Une fois au bureau de l’immigration, allez directement au guichet conseillé et adressez-vous à quelqu’un qui est derrière la vitre. Et jouez des coudes au lieu de prendre un ticket.

En cas de problème ou panne de téléphone, vous pouvez aller dans le magasin IKNOW-ITM dans le district 2 (94 Xuan Thuy, Thao Dien Ward). Quartier des expatriés, ils parlent anglais et parfois français, et vous ne perdrez pas de temps à chercher un magasin agréé.

︎


Enjoy !





2018 ©presque ︎  ︎  ︎ Mentions légales︎Paris