︎


 quan, master de l’électro



Quan, un des précurseurs de la musique électro expérimentale au Vietnam, nous a ouvert les portes de chez lui, dans son salon/studio à Hanoï. Du live uniquement et des contrôleurs MIDI homemade. Bienvenue dans un univers rempli de câbles et d’idées fusant vers une musique qui naît du bout des doigts.

Entretien avec Quan

 06.11.2018

︎ English version



Quan vient de déménager au Canada pour se rapprocher de sa famille. Mais il y a quelques mois encore, il était résident au club Savage à Hanoï, la ville dans laquelle il a grandi.

Avant de nous raconter son histoire, Quan nous a fait une petite démo, improvisée.







“J’ai commencé ma carrière de musicien en jouant de la guitare dans un groupe.









Puis j’ai découvert la musique électro et le principe de pouvoir faire toute la musique que tu veux, tout seul.
J’ai adoré ce concept de : 



liberté créative.



Alors j'ai quitté mon groupe de musique. C'était il y a 5 ans.









︎



Quand j’ai vu cette vidéo, c’était la première fois que je voyais de l’électro en live, sous ce format impro.
Je me suis dit que c’était ça que je voulais faire !
Exactement ça.









Mais j’avais besoin de plus de matériel pour pouvoir faire ce que je voulais. Au Vietnam, c’était compliqué de s’en procurer - et ça l’est toujours un peu.






Pourquoi ?
Le Vietnam s’ouvre seulement depuis quelques années au monde, anciennement sous la politique très stricte d’un parti communiste unique. D’ailleurs, celui-ci est toujours au pouvoir, exerçant encore une certaine forme de censure.
La musique électro y est un mouvement underground, connu de peu de jeunes, plutôt tournés vers l’EDM ou la house Vietnamienne complètement différents.
Les initiatives pour la développer sont de plus en plus nombreuses, Quan nous en parle après.





2 options s’offraient à moi pour trouver les machines dont j’avais besoin.










La première option       


était de commander depuis l’étranger : l’Allemagne, la France ou le Japon, avec le risque que ça n’arrive jamais.




En parlant de l’Allemagne, je vais enregistrer des sons pour un label indépendant qui se monte à Berlin. Mais il faut que j’adapte un peu ma musique à la scène Berlinoise. Là bas c’est plus dark et straight, alors qu’ici au Vietnam on préfère des choses avec un peu plus de mélodie sans tomber dans le mielleux.









La deuxième option      



était de les construire soi-même. Alors j’ai commencé à construire un contrôleur MIDI*.




J’avais des bases d’électricité du lycée et j’ai surtout regardé des tutos sur Youtube. 

︎︎︎



Je le fais parce que ça permet d’avoir exactement ce que je veux et je m’éclate à faire ça, c’est génial.




Après 6 mois de travail non-stop, je viens de finir le Quanalog system 1.0 !








Mon rêve c’est de pouvoir un jour commercialiser mon contrôleur. C’est plus à l’état du rêve que du projet concret pour le moment, mais qui sait… 










Depuis 1 an, on sent que la jeunesse vietnamienne s’intéresse à la musique électro. Dans le club Savage où j’étais résident, j’ai vu venir de plus en plus de vietnamiens, là où il y avait une majorité d’expatriés auparavant.





Le propriétaire du Savage Club a organisé début 2018 la 2ème édition* du festival Equation à Hanoï, festival prometteur avec un peu moins de 1000 personnes.
*Pour les amateurs, il y a une troisième édition en cours de préparation. 








A Saigon, l’Observatory organise les soirées THE DESERT, encore très underground, surtout pour y accéder (d’où le nom THE DESERT).









Au Vietnam, j’étais résident au Savage Club et je jouais en plus 6 à 7 gigs par mois.








Je passe du temps à préparer chaque set. Mais finalement je ne joue jamais ce que j’ai préparé. Je joue toujours en live, et je ne peux pas m’empêcher d’improviser.




La musique doit être vraie en collant à mon humeur et à celle de la salle.”







Quan sera maintenant à retrouver sur la scène canadienne.




La chaîne soundcloud de Quan : ici


︎


Tous les entretiens avec des personalités du Vietnam :

Mark
2018 ©presque ︎  ︎  ︎  CGV CGU ︎Paris