︎


Tuyp Tran, détails et psyché



Tuyp est l’artiste qui se cache derrière Psyche Saigon. Et Psyche est un nom plutôt bien choisi ! Tuyp s’exprime sans retenue sur ce qui l’entoure, oscillant entre un art foisonnant et un lifetstyle ultra-minimaliste, tout en restant subtil pour éviter la censure.


entretien avec Tuyp Tran

 16.10.2018

︎ English version



Quel est ton parcours ?

J’ai d’abord suivi des études de commerce, qui n’étaient pas vraiment liées à l’art ! J’ai ensuite ouvert une boutique vintage à Saigon, dans laquelle je vendais des objets chinés au Vietnam et dans les pays alentours comme le Cambodge. Puis j’ai décidé de tout arrêter pour dessiner. J’ai dessiné non-stop pendant deux ans, tout seul, pour apprendre.




Tu es donc passé du métier de commerçant au statut d’artiste ?

Oui, je me suis d’abord concentré sur l’art, en dessinant des tableaux. Je passe du temps sur chacun d’entre eux, pour qu’ils foisonnent de détails. J’y ajoute des éléments controversés, difficilement décelables au premier coup d’œil : parce qu’au Vietnam, on ne dessine pas ce qu’on veut, surtout quand il s’agit de sexe, politique ou question de société. Or, j’aime traduire en tableau ce que j’entends autour de moi ! J’aime observer et écouter les histoires des gens avec leurs lubies, leurs problèmes, leurs voyages, leurs expressions…

« J’y ajoute des éléments controversés, difficilement décelables au premier coup d’œil : parce qu’au Vietnam, on ne dessine pas ce qu’on veut. »








Persona by Tuýp Tran -  Dia Projects HCMC Exhibition 
https://www.instagram.com/tuyp/
A



Comment abordes-tu un tableau ?

Je l’aborde en micro formes. Je dessine directement au feutre de toutes petites formes : points, carrés, triangles…J’aime construire un ensemble fait de détails. Je choisis mes couleurs aussi, car pour moi, dans ces tableaux, la couleur est aussi fondamentale que les formes pour obtenir un ensemble foisonnant.

Comment es-tu passé d’un tableau à un produit lifestyle ?

En août 2017, j’ai voulu traduire cet art sur des produits du quotidien, à afficher sur soi ou chez soi. J’ai commencé par m’inspirer directement des tableaux pour créer des dessins assez fournis, assez psyché finalement ! Je les traitais en impressions limitées sur posters ou t-shirts. J’ai également développé la forme des t-shirts 100% coton, que je fais produire à Saigon.





Comment as-tu fait évoluer cette offre ?

J’ai souhaité me diriger vers quelque chose de plus minimal, plus puissant : je me suis concentré sur la ligne seule. Mais aussi sur une forme d’art plus authentique. J’ai donc développé une autre technique : je peins à la main directement sur le coton, sur le produit fini. J’utilise une peinture textile, qui résiste aux lavages, et qui sèche vite. Très vite. J’ai donc dû m’entraîner encore et encore pour pouvoir dessiner directement sur la pièce en un minimum de temps, tout en étant satisfait de mon travail.

« Je travaille autour de l’humain et de l’émotion, mais aussi autour des traditions vietnamiennes telles qu’elles sont vues aujourd’hui. »





Conserves-tu les mêmes inspirations ?

Oui, je travaille autour de l’humain et de l’émotion, mais aussi autour des traditions vietnamiennes telles qu’elles sont vues aujourd’hui. Toujours avec un minimum de lignes, inspirées d’une modernité japonaise et d’une fluidité libre dans les courbes.




Quelles sont tes ambitions pour la suite, tes envies ?

Je continue d’explorer cette technique sur différents objets comme des coussins ou des tote bags. Mais j’explore aussi les formes. Dernièrement, j’ai développé une salopette à l’esthétique bien particulière avec bien sûr un dessin fait main, unique pour chaque salopette.




En fait, ce que j’aime par-dessous tout, c’est de ne jamais faire deux fois la même chose. Rester unique pour chaque collaboration exclusive que je fais, c’est mon envie. Comme par exemple la collaboration effectuée avec le concept store LABEL de Saigon ou encore chaque article que je vends dans ma boutique : tout est différent, mais conserve ma signature. Enfin je l’espère !











Le facebook de Psyche saigon : ici
@psychesaigon


︎


Tous les entretiens avec ...

Mark
2018 ©presque ︎  ︎  ︎  CGV CGU ︎Paris